Le 7 février 2017, la titulaire de la Chaire pour les femmes en sciences et en génie, Eve Langelier, s’est rendue à Ottawa pour assister à la cérémonie de remise des prestigieux prix canadiens du CRSNG en recherche. Pas moins de 20 scientifiques, ingénieures et ingénieurs ont été félicités pour leur travail par Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, accompagné de l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, et de B. Mario Pinto, président du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Parmi ces récipiendaires, trois femmes ont reçu les honneurs. Célébrons-les à notre manière en portant un regard sur leurs innovations qui méritent d’être reconnues!

Raquel Urtasun

Lauréate d’une Bourse commémorative E.W.R. Steacie, Raquel Urtasun est professeure et chercheuse à l’University of Toronto au département d’informatique. Ce sont ses récents travaux sur les véhicules autonomes qui lui ont valu cet honneur. Plus précisément, elle crée des algorithmes pour les automobiles, afin qu’elles réussissent à percevoir l’environnement qui les entoure et à interagir de la meilleure façon possible avec lui selon les différentes situations de conduite auxquelles elles pourraient être confrontées dans la vie réelle. De plus, elle a grandement contribué au domaine des véhicules autonomes en concevant KITTI, un test de performance de système qui, en une série d’épreuves, permet d’évaluer l’efficacité des véhicules autonomes. Plus de 500 groupes de recherche l’utilisent régulièrement!

Raquel Urtasun, lauréate d’une Bourse commémorative E.W.R. Steacie à la cérémonie de remise des prix canadiens du CRSNG en recherche
Crédits : Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall ©Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General, 2017.

Elizabeth Gillies

Professeure et chercheuse au département de chimie de l’University of Western Ontario, Elizabeth Gillies est également lauréate d’une Bourse commémorative E.W.R. Steacie pour ses travaux sur le développement d’un polymère biodégradable « intelligent ». Généralement, les polymères sont utilisés pour enrober des substances comme des médicaments ou des semences, mais leur dégradation est souvent bien imprévisible. Le polymère conçu par Gillis est plus précis, car on peut déterminer le moment et la manière dont il se dégradera, afin de libérer son contenu au moment le plus opportun. Par exemple, pour l’industrie agricole, cela empêcherait la germination des graines avant la fin des dernières gelées de l’hiver et ferait économiser l’argent habituellement investit en réensemencement. Cette innovation révolutionnera certainement les domaines pharmaceutique et agricole!

Elizabeth Gillies, lauréate d’une Bourse commémorative E.W.R. Steacie à la cérémonie de remise des prix canadiens du CRSNG en recherche
Crédits : Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall ©Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General, 2017.

Madeleine Bonsma-Fisher

Cette doctorante au département de physique à l’University of Toronto est récipiendaire du Prix de doctorat Gilles-Brassard du CRSNG pour la recherche interdisciplinaire grâce à ses travaux sur les fondements du bien-être humain et les effets des micro-organismes sur le corps humain. En fait, elle étudie le microbiome, afin de comprendre ce que signifie vraiment être en santé, alors que le corps est rempli de bactéries et de bactériophages (des virus qui attaquent seulement les bactéries). Elle emploie le CRISPR, un mécanisme d’immunité qui a été découvert dans la moitié des bactéries, dans le but de tenir un registre sur les attaques de bactériophages et, de cette façon, elle espère comprendre les interactions entre ces organismes et créer un outil de diagnostic pour les humains. Ainsi, ses recherches pourront aider à élaborer de nouveaux traitements contre les infections et assurer la bonne santé des individus.

Madeleine Bonsma-Fisher, récipiendaire du Prix de doctorat Gilles-Brassard du CRSNG à la cérémonie de remise des prix canadiens du CRSNG en recherche
Crédits : Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall ©Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General, 2017.

Finalement, les chercheuses ont réussi à se faire remarquer toutes les trois grâce à des innovations hors pair et à un travail acharné et de qualité. C’est avec fierté que la Chaire pour les femmes en sciences et en génie tient à les féliciter. Elles seront désormais des modèles pour les jeunes filles et les femmes canadiennes dans les domaines des sciences et du génie!

 

Article de Joëlle Pelletier-Nolet

Prix canadiens du CRSNG en recherche : Coup d’œil sur les innovations de trois chercheuses