Étude de l'impact des stages coopératifs

Depuis 2016, l'équipe de la Chaire pour les femmes en science et en génie travaille sur un projet de recherche ayant pour objectif d’analyser l’impact des stages coopératifs que réalisent des étudiantes et des étudiants en SG à l’université sur leur engagement et leur persévérance dans leurs études. Les stages coopératifs constituent généralement une première expérience travail en SG qui s’avère cruciale pour les jeunes universitaires. Même si plusieurs études ont déjà documenté divers impacts positifs de ces stages dans les parcours de formation en SG, d’autres travaux de recherche qui ont porté sur la situation des étudiantes en stages coopératifs dans les domaines des SG montrent qu’elles peuvent y vivre des difficultés qui peuvent compromettre leur rétention dans ces domaines. Donc, l'étude de l'impact des stages coopératifs tiendra compte des différences spécifiques sur le plan du genre.

Objectifs de l'étude

  1.  Décrire l’évolution et le degré d’engagement et de persévérance des étudiantes au fur et à mesure qu’elles complètent les stages coopératifs dans leur parcours universitaire en SG;

  2.  Caractériser les différences d’engagement et de persévérance des étudiantes en stage dans les milieux plus ou moins équilibrés quant aux genres (milieux majoritairement féminins; milieux mixtes; milieux majoritairement masculins);

  3.  Identifier les facilitateurs, les difficultés et les défis exprimés par les étudiantes au regard des stages coopératifs en SG.

Étapes réalisées

  • Analyse des écrits scientifiques;
  • Élaboration d’un devis méthodologique;
  • Organisation et analyse de la pré‐étude par groupes de discussion (focus group)

Étapes en cours et à venir

  • Élaboration d’outils de recueil de données;
  • Recueil des données auprès d’un échantillon d’étudiantes et d’étudiants;
  • Analyse des données;
  • Communication des résultats.

Retombées souhaitées

Comme retombées de cette recherche, l'équipe de la CFSG souhaite que les résultats profitent autant aux stagiaires, aux femmes qui entrent sur le marché de l’emploi, aux intervenants impliqués dans la formation universitaire et dans les stages des étudiantes et des étudiants des universités québécoises ainsi qu’aux entreprises qui accueillent des stagiaires.