Stratégie d'embauche

De façon générale, les ingénieures aiment leur travail et s’y épanouissent, mais que deux milieux professionnels demeurent plus hostiles pour elles. Il s’agit des chantiers de construction où les femmes y sont éventuellement bien intégrées, mais doivent d’abord y faire leur place, et les universités où le parcours demeure difficile pour les professeures. De plus, depuis plusieurs années, les universités sont invitées à augmenter la diversité, notamment des genres, dans l’attribution des chaires de recherche du Canada (CRC). Les efforts n’ayant pas porté fruit, les universités canadiennes disposant d’une allocation de CRC doit soumettre un plan d’action à l’automne 2017 démontrant la façon dont elle atteindra les cibles de représentation équitables pour les quatre groupes visés (femmes, autochtone, personnes handicapées, minorités visibles). C'est pourquoi l'équipe de la CFSG veut mettre en place une stratégie qui permettra d'améliorer le recrutement, la rétention et l'avancement des professeures ainsi que de diversifier l’attribution des CRC.

Objectif de la stratégie

Identifier et mettre en place des actions pour le recrutement, la rétention et l’avancement des professeures de même que pour la diversification de l’attribution de chaires de recherche du Canada en sciences et en génie à l’université.

Activités en cours et à venir

  • Réalisation d'un projet pilote de formation pour les universités québécoises traitant des avantages de la diversité des genres, des biais inconscients, de la rédaction d’offres d’emploi selon le genre, de la diffusion des offres d’emploi selon le genre, de l'évaluation des candidatures selon le genre et de l'embauche selon le genre.;
  • Évaluation des retombées de la formation;
  • Diffusion de la formation et de ses retombées sociales auprès des universités québécoises.

Retombées souhaitées

  • Plus grande diversité au sein des corps professoraux en SG;
  • Plus grande diversité dans l’attribution des chaires de recherche;
  • Plus de modèles féminins pour les étudiantes de tous les cycles en SG;
  • Plus d’étudiantes graduées en SG;
  • Meilleure représentation des préoccupations et besoins des femmes dans l’enseignement, la recherche et le développement en SG;
  • Plus d’innovation par un milieu favorisant la créativité, les différentes perspectives et l’intelligence collective, et diminuant les risques de pensée de groupe (groupthink).